LE CHATEAU DE CORDAY

 

cliquez sur le logo pour revenir à la page d'accueil

Remonter
Le Menil Imbert
La Vignette
Les Buttes
Les Cinq Acres
Les Heurtels
Les Gontiers
Les Manis

 

 

 Localisation : ce lieu dit marque la limite de la commune au Nord Ouest. Il est niché dans un creux de vallon en bordure du chemin qui menait de Saint Pierre sur Dives à Vimoutiers via Garnetot. Le chemin qui menait du Renouard à Garnetot, via Les Parcs Creviers est aliéné.

Cette dénomination correspond aux parcelles cadastrales H 73, 74, 75, 77, 78, 79, 80, 82, 83, 84, 85, 178 et 179. Les Parcelles n° H 71 et 72 ont l'appelation "Corday" ... la 81 le "Cros Laudet".

Le manoir fut l'habitation des grands parents paternels de Charlotte Corday. Il est aujourd'hui restauré et mérite d'être visité ...

Invisible de la route, il faut avoir un passe-droit pour l'approcher.. 

"Le château de Cauvigny, plus connu actuellement sous le nom de château de Corday, est situé à l'extrémité du Ménil Imbert, vers Garnetot (Calvados). 

Il s'élève dans une des plus plantureuses vallées du pays d'Auge. 

C'est dans ce champêtre vallon à l'ombre de ces vieux murs que s'écoula une partie de l'enfance de l'héroïne normande.

Le domaine de Cauvigny ou de Corday, d'un revenu imposable de 2.679 fr., appartenait en 1828 à Mme veuve de Corday ; en 1832, à M. de Bonnechose (Sincère-Edouard) de Piancourt(Eure) ; en 1843, à M. de Bonnechose (Alcide-Gustave), fils du précédent, qui devait le tenir de sa mère Aglaée du Hauvel.

Depuis cette propriété a passé aux de Bras-de-Fer (1859) ; puis, en 1875, elle a été acquise par M. Arsène Lesieur de Trun, qui l'a transmise à son gendre, M. Louis-Gaspard Lecointe, propriétaire actuel."

BULLETIN DE LA SOCIÉTÉ HISTORIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE DE L’ORNE - ESSAI DE TOPOGRAPHIE, DE STATISTIQUE & D’HISTOIRE DE LA COMMUNE DU RENOUARD - A. DALLET (1892)

 

Cadastre 1810

Cadastre 2005

Les dénominations de certaines parcelles ne sont plus usitées : La Cour Roger, La Crique.

Le château de Corday ne figurait pas sur le cadastre de 1810. Le domaine était dénommé "Cordey".

 

 

Un report des données de la matrice cadastrale de 1829 permet de préciser les dénominations des différentes parcelles dont nous avons en regard les noms des propriétaires d'alors, la superfice et la nature d'exploitation, la surface au sol pour les bâtiments.

Ces données permettent d'appréhender l'histoire des maisons.      

Si ce sujet vous intéresse

Contactez-nous